Moisant de Brieux 3

Au-delà des madrigaux et des épigrammes où chacun développe ses talents, Moisant recherche une littérature plus travaillée : il publie un poème latin " Gallus Gallinaceus", qui lui vaut un collier d'or de la Reine Christine de Suède . On connaît la plus flatteuse réputation de cette Reine dans les milieux littéraires et philosophiques de son temps.

Dans le même esprit, Moisant de Brieux entretient habituellement en latin une abondante correspondance avec ses nombreuses relations, en particulier Ménage, Conrart,Godeau et Chapelain, qui formulait ainsi son jugement sur Caen : "Caen est un autre Paris pour le savoir, pour le style, et bien qu'il ne soit pas si populeux ni si vaste , je ne le trouve pas moins grand du côté de l'exquise politesse et du profond savoir".

Autre correspondant de choix : Jean Regnault de Segrais le poète caennais devenu parisien :

"Segrais, l'ami franc et loyal
"Cœur formé de ce pur métal
"qu'on vit reluire au premier âge"

Anobli par Louis XIV en 1644, Moisant reçoit ses lettres en 1665 confirmant sa noblesse" pour l'estime et la réputation qu'il s'est acquises parmi les Savants et les Gens de Lettres. Il porte "d'azur à trois croix d'or, placés deux et un".

Le poète passe les années suivantes à asseoir sa réputation littéraire. Ses amis et lui décident ensuite de créer en 1652 l'Académie des Belles Lettres de Caen "sœur cadette de l'Académie Française" comme la nomment les grands écrivains du règne de Louis XIV.

A cette époque, il se présente comme un penseur fin et délicat, un homme aimable et conciliant, obligeant et serviable, et qui n'est ambitieux que pour l'Académie qu'il a fondée.

Ses publications se succèderont régulièrement jusqu'à sa disparition : lettres, textes critiques, poèmes, paraphrases de psaumes (la plupart du temps en latin), puis vers la fin de sa vie des "méditations morales et chrétiennes", des "divertissements curieux", et surtout les "origines de quelques coutumes anciennes" (qui reste le seul ouvrage encore consulté de nos jours).

Vie de Moisant de Brieux(suite)

1 2 3 4