Accueil Histoire

 Pierre Daniel Huet (1630-1721)

Né à Caen, mort à Paris, Huet a laissé l'image d'un des esprits les plus brillants de son siècle.

Son arrière grand-père était manœuvre son grand-père maître maçon, son père chargé des affaires de Monsieur de Beuvron et sa mère, fille d'un Lieutenant de Pont-Audemer.

Il prétendait pourtant à la noblesse, affirmant que son père avait été Héraut d'armes d'une écurie du Roi,( ce dernier se trouvait dans le cortège royal lors de l'entrée de Henri IV à Rouen.)

Ce sont des catholiques de conversion récente : la grand-mère Antoinette Poussin s'est convertie sur son lit de mort en 1615. Quant à la sœur de Huet, elle épousera Monsieur Delaunay Piédoue, marchand de bœufs; leur fils Piedoue de Charsigné sera Procureur du Roi à Caen et académicien caennais.

Orphelin de père à 3 ans, de mère à 6 ans, Pierre-Daniel a été confié à son oncle Gilles Macé; dès qu'il entre au Collège du Mont, il se révèle un surdoué, ses études sont si brillantes que, lorsqu'il atteint 16 ans, son professeur de philosophie, le Père Mambrun organise pour lui une conférence solennelle " Disputatio Splendida", dans laquelle, face à un public caennais et érudit, le jeune homme développe et soutient en latin 58 propositions, et répond à chaque contradicteur; ce débat qui dure plusieurs heures vaut à l'orateur une très flatteuse réputation.

Dans les années qui suivent, Huet reçoit son bonnet de Docteur en Droit; il apprend seul l'hébreu, l'arabe, et complète sa connaissance du grec. Il se lie avec Bochart, Thouroude, Grentemesnil, futurs académiciens caennais.

Avec Antoine Halley, il s'initie à la géographie; avec Fournier, à l'hydrographie, l'architecture navale et l'ichtyologie; avec Stanihurst, à la chimie; avec Callard de la Ducquerie, à la zoologie et à la botanique.

Dans le même temps, il apprend l'escrime, la danse, l'équitation, s'adonne à la course à pied où il dépasse aisément tous les autres et à la natation qu'il découvre tout seul.

Nous ne pouvons que citer les différents épisodes d'une vie aussi riche d'un surdoué, à l'activité débordante :

1652 - voyage en Suède avec Samuel Bochart; à son retour il fait partie de l'Académie de Caen. 1662 - fondation de l'Académie de Physique de Caen 1670 - il est nommé sous-précepteur du Dauphin, le Précepteur étant Bossuet 1674 - on l'élit à l'Académie Française 1676 - il est ordonné prêtre à 46 ans et nommé Abbé d'Aulnay en 1678 1685 - nommé par le Roi évêque de Soissons, il permute en 1689 pour Avranches 1699 - il résilie sa charge et devient Abbé de Fontenay, puis se retire progressivement chez les Jésuites à Paris, chez qui il meurt en 1721 en leur léguant sa fameuse bibliothèque de 9.000 volumes.

Les oeuvres de Pierre-Daniel HUET sont nombreuses et éclectiques, allant du roman à la littérature éducative ( "ad usum Delphini" ), en passant par la science ( nombreux travaux pour l'Académie de Physique qu'il a fondée ), la géographie ( situation du Paradis Terrestre ), l'histoire ( origines de la ville de Caen, histoire du commerce et de la navigation des Anciens ), la philosophie et la religion.

Il sera un bon évêque attentif à ses ouailles, mais il révèle malheureusement un caractère querelleur et entier; il se brouille avec un certain nombre de personnages : Boileau, Segrais et Bochart qui tomba foudroyé lors d'une discussion avec lui en pleine séance de l'Académie de Caen.

Comme le disait la Londe : " Huet était de ces gens contre lesquels il;n'est pas possible d'avoir raison" et Segrais ajoutait "qu'il serait plus facile de blanchir un nègre que de faire changer Huet d'opinion".

L'Encyclopédia Britannica écrit : "Huet est le dernier de ces érudits universels et puissants dont la France a fourni tant de modèles. Il n'a pas eu de successeur dans son savoir omnivore, sa mémoire prodigieuse et son activité indomptable.

 Pour tout renseignement complémentaire, consulter dans les Mémoires 1993 la communication de Mr Michel de Pontville: Pierre-Daniel HUET, Homme de Sciences (Séance du 20 novembre)